Instituts Séculiers

L’Ordre des Prédicateurs offre aux laïcs qui se sentent appelés à une manière radicale de vivre l’Evangile sans quitter leur mode de vie l’idée nouvelle des Instituts Séculiers, un mode de Vie Consacrée reconnu par l’Eglise en 1947. Les membres se consacrent au Seigneur en vivant les Conseils évangéliques de pauvreté, de chasteté et d’obéissance sous une forme adaptée à leur mode de vie pleinement impliqué dans le monde, sans vivre ensemble mais avec un réel sens de la communauté.

Mgr L’Heureux, ancien Aumônier de la Conférence Nationale des Instituts Séculiers de France, parlait ainsi de la vocation :  » Les forces vivifiantes ne font pas de bruit. Les membres des Instituts séculiers font l’offrande d’eux-mêmes tout en vivant de la même manière que tout le monde, sans signes visibles ni signes distinctifs. Ils partagent l’état unique avec beaucoup d’autres, bien que pour eux c’est comme une vocation et sans ruse. Ils vivent dans toutes les parties de la société et peuvent faire tout type de travail. Rien ne les distingue des autres chrétiens engagés. Mais dans le secret de leur cœur, et avec le soutien des autres membres de leur groupe de l’Institut et reconnus par l’Église, ils font une offrande complète d’eux-mêmes. Ils s’engagent à vivre l’Évangile à la lettre sans chercher d’autre cadre que celui que le Seigneur a suggéré par les circonstances et les choix qu’ils ont faits dans la vie. Il est assez étonnant que l’Église fasse confiance à un tel appel, alors qu’une longue tradition de vie consacrée insistait sur le retrait du monde. Mais que l’Esprit Saint fasse de ce monde – marqué par l’égoïsme, l’argent, la soif de pouvoir, l’impureté – qu’il fasse de ce monde même le lieu et le moyen d’une vocation radicale à la sainteté, c’est l’audace que seul Dieu peut Se permettre, Lui qui fait toute la création nouvelle.(Rv 21:5) Cette audace, cependant, prend place sous nos yeux dans la vie de beaucoup de nos contemporains, sans autre signe que l’amour fraternel et la joie. Une nouvelle vocation, que trop peu connaissent, en particulier les hommes, qui y sont autant appelés que les femmes. »

Ces laïcs cherchent à vivre pleinement: la vérité, la miséricorde de Dieu et la communauté. Par leur consécration, discrètement, dans une existence tout à fait normale, et par leur prédication  » enracinée dans leur expérience de vie », ils deviennent eux aussi témoins de l’Évangile de manière dominicaine.

Il existe actuellement trois Instituts séculiers dominicains affiliés à l’Ordre Dominicain:

Institut Séculier Dominicain d’Orléans

Depuis sa fondation sous l’inspiration de l’Esprit Saint en 1890, les membres de l’Institut ont cherché à mener une vie consacrée au milieu du monde, à la suite du Christ dans l’esprit de saint Dominique.
Membres en France, Pologne, Hongrie, Lituanie, Angleterre, Haïti, Côte d’Ivoire, RDC, Vietnam, Canada | https://dominicain-isdo.ch

Mission de Notre-Dame de Béthanie

Fondée en 1948. Les membres apprennent du Bienheureux Jean-Joseph Lataste, fils de saint Dominique, à accueillir et à partager la miséricorde et l’espérance évangéliques avec tous, en particulier ceux que la société rejette.
Membres en France, Suisse, USA | e-mail : [email protected]

Instituts Séculiers Dominicains

Fondés en 1994 par l’union de trois Instituts Séculiers Dominicains : Saint Amand, fondé en 1888 – Saint Nom de Jésus, fondé en 1889 – Sainte Catherine de Sienne, fondée en 1947
Membres en France, Belgique, Canada / e-mail : [email protected]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.